C’est par un matin frisquet mais ENSOLEILLÉ que 15 gogos (Didier, Patricia, Jean-Michel, Marie-Carmen, Hervé, Laurence, Isabelle 1, Françoise, Ingrid, Margot, Denis, Brigitte, Jacqueline, Patrick et Marie-Odile) se sont retrouvés dimanche dernier à la Maison du Père Hilarion à Montauville.

Tout le monde était ravi de se retrouver par cette belle journée qui s’annonçait. Nous avons pu accueillir nos deux ptits nouveaux comme il se doit : Bienvenue à Patrick et Marie-Odile !

10h15 : nous voilà partis pour la première boucle de 8,5 km, les bonnets, gants et écharpes étant rangés dans les sacs au fur et à mesure du chemin, puis ce fut même le tour des blousons…

Didier avait contacté dans la semaine les chasseurs pour éviter les mauvaises rencontres et nous avons aménagé le parcours en conséquence.  

Nous nous sommes arrêtés au menhir de la Pierre au Jo, il s'agit d'un des rares menhirs de Meurthe et Moselle. Disposé non loin du champ de bataille de la 1ère guerre mondiale du Bois le Prêtre, il a miraculeusement survécu, sans dommage à quatre années de durs combats. Il a été classé Monument historique le 18 avril 1914.

Après quelques pauses pour s’hydrater et un soin d’ampoules, nous voici arrivés à la Maison du Père Hilarion, et c’est sous le soleil que nous avons dégusté notre repas ! 😊 Hervé en a profité pour payer un coup pour son anniversaire. Brigitte avait, quant à elle, concocté un bon cake salé pour l’apéritif.

A 13H30, onze gogos ont repris la route pour la 2ème boucle de 5,5 km cette fois.

Cette deuxième partie nous emmena près du cimetière du Pétant.

La Nécropole nationale du Pétant, créée en 1915 et aménagée entre 1920 et 1936, regroupe les tombes des cimetières militaires provisoires du secteur de Pont-à-Mousson (rive droite et gauche de la Moselle).

De 1948 à 1951, y sont inhumés des corps de prisonniers de guerre ramenés d’Allemagne et d’Autriche. En 1968, y sont inhumés des corps de soldats français morts en 1939-1940, exhumés de différents lieux de Meurthe-et-Moselle.

En 1971, a lieu l'inhumation de corps de prisonniers de guerre de la Seconde Guerre mondiale rapatriés du camp disciplinaire de Rawa-Ruska en Ukraine.

Sur une superficie de 6,2 ha, la nécropole rassemble 13 518 dépouilles dont 8 065 en tombes individuelles et 5 453 en ossuaires.

La nécropole nationale du Pétant est composée de deux parties. Dans la partie haute, le cimetière militaire français de la Grande Guerre rassemble les corps de 5 199 soldats français et 1 Serbe. Dans la partie basse est situé le cimetière militaire de la Seconde Guerre mondiale et un mémorial de la Captivité qui accueille les corps de prisonniers de guerre morts en captivité 8 200 Français, 105 Soviétiques, 12 Polonais en quatre ossuaires.

Pendant ce temps, Marie-Carmen était restée pour profiter du soleil avec un bon livre à la maison du Père Hilarion.

A 15H30, nous étions de retour aux voitures. Marie-Odile et Patrick nous ont dit avoir bien apprécié cette journée avec leurs nouveaux compagnons de chemins : les joyeux gogos.

On s’est dit que la vigilance orange du dimanche précédent avait eu du bon, surtout pour ceux qui ont pu participer à cette superbe journée !!! LOL

Vos rédacteurs du jour : Brigitte et Didier