C’est par un beau soleil que 30 gogos se sont rendus ce week-end en Belgique à Bouillon pour découvrir cette région wallonne dans la province de Luxembourg. La localité est un centre touristique important, notamment pour son célèbre château qui domine la Semois du haut de son rocher.

Le duc Godefroy de Bouillon, avoué du Saint-Sépulcre, est le personnage le plus célèbre de la localité. Il a vendu son château à l'évêché de Liège pour financer la première croisade, en 1099. La légende prétend qu'il serait né en Ardenne, légende qui trouve son origine dans les écrits de Jacques de Vitry qui trouva commode pour convaincre les gens originaires de l'évêché de Liège du bienfondé d'une participation à la croisade contre les Albigeois de manipuler un peu l'histoire et de faire naître ce personnage héroïque en bord de Meuse.

Samedi 7h30, rassemblement des gogos à DIEULOUARD pour le grand départ. Malheureusement les 31 et 32ème gogos prévus à ce séjour n’ont pas pu se joindre à nous, cloués au lit après une attaque de méchants microbes ! Nous sommes déçus, eux aussi forcément ! Donc, pensée affectueuse spéciale pour eux deux ! ♥♥♥

10h donc, nous voilà en Belgique. Nunzia et Fred 2 ont dû changer de calèche en cours de route mais sont arrivés à bon port. Ouf, heureusement pas de panne mécanique ! Alain, Roland, Martine et Françoise, premiers sur place, ont déjà eu le temps de faire un petit tour dans la citée en nous attendant (mais non, vous n'aurez pas vos chambres pour autant ! Lol).

Grand soleil à Bouillon, embrassades à profusion et photo de famille avant le départ ! Fin prêts pour ce week-end découverte : Hervé, Laurence, Claudine, Christine, Roland, Martine, Alain, Françoise, Patricia 2, Gilles, Aurélie, Jean-Michel 2 alias depuis ce week-end Sieur Jean-Michel le barbu 😊, Bernadette, Gizou, Guy, Betty, Michel, Nathalie, Isabelle 1, Jacqueline, Patricia 1, Didier, Valou, Maga, Fred 1, Dom, Nunzia, Fred 2, Mimi et Jean-Claude.

IMG_0606

10h15, nous voilà partis à la découverte de la Ramonette (point de vue du Rocher de Baimont), de l’arboretum et des points de vue de l’Epine et des Augustins. Nous commençons par une belle montée, la vue splendide doit se mériter ! Nous ne sommes pas déçus ! Nous découvrons de magnifiques paysages sur la vallée et le château.

IMG_0615IMG_0616

 

A 13h, arrivés au point établi, nous cassons la croute. Il est temps les gogos ont faim ! De mieux en mieux, certains ont profité du soleil et ont rapporté quelques boissons anisées pour l’apéro ! (je ne donnerai pas de nom ;-). Nous avons également droit à la crème de munster de Patricia et Gilles. Bref, la pause se fait comme toujours dans la bonne humeur et chacun partage avec plaisir ses victuailles. Les fraises Tagada de Bernicha sont toujours autant appréciées.

Nous reprenons ensuite nos chemins, non sans avoir échangé quelques SMS avec les gogos restés en France et qui nous souhaitent tour à tour un bon week-end, Marie-Carmen et Jean-Michel, Elisa, Jocelyne et Pascal, Brigitte, etc. A tous nos absents, on vous envoie plein d’ondes conviviales de notre séjour. Nous avons eu une pensée pour vous, ça va de soi. 😊

Après la pause à Corbion, nous prenons la direction des points de vue de l’Epine et des Augustins. Le soleil nous accompagne, heureusement nous sommes à l’ombre des arbres dans le bois des bourgeois et Les Sentines. Nous rejoignons le point de départ en longeant la Semois, non sans avoir fait une petite photo du groupe au bord de l’eau.

IMG_0710IMG_0759

 

16h30 : nous sommes à l’heure dite après 14 km de marche (dans la joie et la bonne humeur qui nous sont si chères) devant la brasserie de Bouillon pour la visite programmée. C’est Nathalie qui nous accueille. Elle enchaine les groupes de visiteurs pour expliquer l’histoire de la brasserie et de la bière en général, le process de fabrication. Nous visitons les locaux de production et dégustons, bien sûr, 2 bonnes bières bien fraiches. Les gogos repartent les mains chargées de petits cartons. (Bizarre !!!)

IMG_0794IMG_0798

 

18h30 : nous sommes à l’hôtel. Mme Decock, alias Nicole est là pour nous accueillir. Les gogos ont respecté le timing, nous sommes trop au top !

De notre séjour à l’hôtel, nous retiendrons plusieurs choses : Gizou et Betty sont dans la 18, Dom essaie d’allumer des bougies virtuelles (MDR), et nous ne parlerons même pas des bigoudis de la petite mamie au déjeuner. Quant à Aurélie, elle a bien cru dormir par terre (manque un lit à son arrivée), voire même dehors, alors que ses copines de chambre rentrées plus tôt avaient fermé la porte de la chambre. Elle a gratté, les filles ont espéré un beau prince, et non, c’était Aurélie. Les copines sympas ont quand même ouvert la porte et elle a pu dormir dans sa belle couette de princesse.☺

Betty nous a fait rire avec ses histoires de chaussettes et de nouilles. Alain a eu la joie de manger en face de son pote Hervé. Le repas fut apprécié de tous et ce, même s’il n’y avait pas de frites ! Après le repas, certains sont allés faire une balade digestive (après la terrine ardennaise, le poulet à la bière de Bouillon, le fromage et la tarte, il fallait bien ça!).

Dimanche 8h : RV pour le petit dej.

Tout le monde est là à l’heure. Claudine arrive avec 15 mn de décalage et est accueillie avec des applaudissements. La douche fut bonne, elle est fin prête pour une nouvelle journée. 9h, nous réglons nos consommations et partons à 9h15 comme prévu en direction de Frahan.

A 9h50, nous traversons la passerelle qui enjambe la Semois et partons en direction de Rochehaut. Et oui, on attaque encore par une montée, histoire de se mettre en jambes. Mais aujourd’hui à peine 9 km de parcours et qu’une seule montée ! De la rigolade quoi !

Arrivée en haut, tout le monde profite du panorama ! C’est splendide !!!

Rochehaut est une très ancienne cité qui, avec Frahan, pourrait avoir plus de deux mille ans. La Semois fait à ses pieds une boucle superbe, enserrant le petit hameau de Frahan, avec ses hôtels, restaurants, ferme pour enfants et les anciens séchoirs à tabac. De sa position dominante, Rochehaut est un véritable « balcon en forêt ». Une hôtellerie de renom s'est installée dans le village, autour de son église classée. L'on y trouve deux salles d'expositions accueillant peintres et sculpteurs de tous horizons. Très isolée dans sa vallée, l'ancienne seigneurie de Laviot propose, dans un cadre idylliquement calme, un choix de quatre campings bordant la rivière. L'on y accède par un site ardoisier, Hour, qui a conservé son passage d'eau, un hôtel et un moulin. Le parc animalier, à visiter en petit train touristique, et le centre de découverte de la vie rurale seront le complément indispensable d'un séjour à Rochehaut.

© Maison du Tourisme de Bouillon

Pour nous, pas de petit train, ni de parc animalier, mais une pause d’1/2 heure pour profiter de l’endroit ! Certains se régalent avec une glace, d’autres avec un café.

IMG_0935P1070299

 

Nous reprenons ensuite notre chemin à travers bois, quelques arrêts stratégiques s’imposent de quoi lancer de grandes parties de rigolades sur les culottes « rouges et jaunes à petits pois » de nos copines en pleine forme !  Nous mangeons à midi au pied de l’église de Poupehan, un coin d’ombre nous attend ainsi que 2 bancs. Betty tente la sieste au soleil mais non, il est temps de repartir après avoir dégusté le saucisson ardennais que Valou a acheté à Rochehaut. Nous poursuivons donc sous un soleil de plomb, nous nous tartinons de crème solaire avant de rejoindre le bois et de rentrer le long de la Semois. Magalie annonce la bonne nouvelle du jour, nous avons un peu de temps et pouvons boire un coup à « La Passerelle ». Patricia 2 annonce à la gérante que nous sommes 30. Nous ne sommes pas franchement accueillis avec la convivialité qui semblerait légitime. Nous faisons bon gré mal gré, les gogos veulent leur bière ! Patricia prend les commandes et encaisse l’argent de tous. Surtout ne pas bouger les tables, ni les chaises !!! Nous avons respecté les consignes et n’avons pas eu 10% de remise pour autant. LOL

14H45, nous reprenons les voitures pour la visite du château :  RV à l’esplanade Godefroy à Bouillon. Certains en profitent pour filer à la recherche des frites belges tant espérées. Que nenni, toujours pas de frites ! Il nous manque pourtant 7 gogos : Fred 2, Nunzia, Patricia, Gilles, Jean-Michel 2, Guy et Bernicha sont partis déguster une gaufre ou une bière, on ne sait pas trop. 😊

15h20, nous nous retrouvons pour la visite du château. Sur place, c’est Freddy notre guide. Nous sommes à l’heure pour la visite prévue à 15h30.

Dressé sur trois pitons rocheux surplombant la Semois, le château fort de Bouillon, avec le dédale de ses couloirs et ses immenses salles voûtées, est considéré comme le plus ancien et le plus intéressant vestige de la féodalité en Belgique. Les origines des premières fortifications remonteraient au VIIIe siècle. Il fut immortalisé par Godefroid, chef de la première croisade (1096) et avoué du Saint Sépulcre qui engagea le château auprès de l'archevêché de Liège pour financer son expédition en Terre Sainte. Enfin, il connaîtra, sous les guerres de Louis XIV, de grands travaux d'aménagements réalisés par Vauban et sera occupé militairement jusqu'en 1830.

IMG_1025P1070380

Après la visite du château, nous aurions pu rester pour un spectacle interactif et humoristique avec des oiseaux de proie. Le fauconnier venant jusqu’aux spectateurs avec des hiboux et des chouettes, aigles, buses, vautours et bien sûr des faucons. Mais il est 16h30, l’heure pour nous de rejoindre nos contrées ! Même si nous n’en avons pas franchement envie, le boulot nous attend lundi et nous avons encore 2 bonnes heures de route.

Sur le parking, les gogos discutent et s’embrassent. Certains optent pour une gaufre et un perrier avant le départ, d’autres filent direction la Lorraine, tandis que 14 autres gogos jouent les prolongations à la recherche des frites tant attendues. Ils finissent par faire un tour au Marché de Nathalie à la découverte de plus de 300 bières belges référencées dans ce magasin et passage obligé à la friterie avant le retour dans nos contrées.

Je pense pouvoir dire sans trop me tromper que de l’avis de tous, nous avons passé un formidable moment qui comme toujours est passé bien trop vite ! Nous attendons avec impatience le suivant et serions surtout bien restés quelques jours supplémentaires ! Vive les gogos, merci à tous pour votre jovialité et votre sympathie.

IMG_0992IMG_0920IMG_0773