Tout d’abord je tiens à remercier vivement Jean-Claude qui a accepté de nous accompagner et de partager avec nous ses connaissances sur les orchidées sauvages, mais pas que !

Cette sortie entrait dans le cadre des échanges inter-associatifs avec nos voisins les Sonneurs de la Côte. Je tiens à l’occasion à saluer le superbe travail que font ces bénévoles tout au long de l’année. L’association « Les Sonneurs de la Côte » a pour objet de veiller et participer au maintien, voire à l’amélioration, de la qualité de vie et de l’environnement des habitants de Pagny-sur-Moselle et des communes voisines.

Au point de RV à 14h, se retrouvaient en ce samedi : Nunzia, Stella, Isabelle 1, Patricia 2, Françoise 2, Gérard, Jacqueline, Valère et Magalie. Jean-Claude nous accueille comme il se doit et nous présente son association, il nous explique rapidement le pourquoi de la création des Sonneurs de la Côte et pourquoi l’association se nomme ainsi :  Le sonneur à ventre jaune est une espèce de crapaud protégée présente sur le Haut de la Côte. Il a les pupilles en forme de cœur et des taches jaune vif sur le ventre. Attaqué par un prédateur, il se retourne vivement sur le dos. Il prend alors l’apparence d’une salamandre, animal dont la peau corrosive fait fuir l’agresseur. C’est ce petit animal futé qui a donné son nom et son logo à l’association.

Une fois les présentations faites, nous partons pour un parcours de 6 km à la découverte des orchidées sauvages. Jean-Claude nous explique que la météo de ces dernières semaines, ne nous permettra pas de voir les 10 espèces visibles sur site mais nous avons pu en voir une bonne partie et avons appris plein de choses sur la flore environnante.

Nous avons ainsi découvert les orchidées suivantes dont certaines étaient un peu fanées (manque d’eau et fin de saison) mais quand même ! 😉 : plathantère à deux feuilles, orchis bouc, ophris bourdon, orchis pourpre, orchis pyramidal, céphalanthère à grandes fleurs (ou de Damas), néottie-nid-d’oiseau, listère à feuilles ovales, épipactis à larges feuilles (pas encore en fleurs) et je crois que la seule espèce que nous n’avons pas vu c’est l’ophris mouche.

Jean-Claude nous a également montré les plantes toxiques, certaines ont pris des notes, on se demande pourquoi. N’est-ce pas Nunzia ? MDR. Nous avons appris des tas de choses. Pour sûr que nous n’avons pas tout retenu mais cette journée fut conviviale et très instructive. Miss météo était même avec nous car les orages annoncés cette semaine n’ont pas pointé le bout de leur nez. Chouette !

Notre guide nous a également parlé des sentiers d’exploitation que les Sonneurs de la Côte ont réhabilités. Pour les avoir empruntés, nous ne pouvons que vous conseiller d’aller faire un tour à PAGNY SUR MOSELLE, c’est superbement agréable et les sentiers sont très bien entretenus permettant ainsi à tous de découvrir la flore et la faune très riches de ce lieu.

Sur le retour, Jean-Claude nous a montré le mur en pierre sèche qui a été réhabilité ainsi que le verger et jardin pédagogiques où viennent les élèves de l’école primaire pour participer aux ateliers proposés : désherbage, préparation de la terre, tri et préparation des semences, plantation et observation des arbres fruitiers.

Une très belle journée à refaire avec plaisir. Il faut dire que notre guide était au top. 17h00, C'est riches de pleins de nouvelles connaissances que nous rejoignons les voitures en espérant retrouver Jean-Claude pour une prochaine sortie. L’an prochain, nous recalerons une promenade orchidées courant mai pour les personnes n’ayant pas pu participer cette année (et oui, on ne vous oublie pas Marie-Carmen et Jean-Michel.☺) et tacherons peut-être de caler une sortie sur le mystère du hêtre tortillard sur 2017 ou 2018. Nous pourrons aussi retrouver notre accompagnateur, s'il veut se joindre à nous, pour une belle randonnée entre Moselle et Rupt de Mad. Les idées ne manquent pas ! En tout cas, Jean-Claude, les gogos te remercient, tout était parfait !

IMG_3325IMG_3327IMG_3389