Samedi matin, 28 gogos se sont levés aux aurores pour découvrir ensemble la Forêt Noire.

Rassemblement à DIEULOUARD à 6h45 pour certains, à 7h15 à NANCY pour d’autres tandis que d’autres encore prenaient directement la route pour l’Allemagne où nous avions tous RV à 10h.

Valère, Jules, Fred 1, Magalie, Mimi, JC, Pascal et Jocelyne récupéraient Guy, Bernadette, Elisa et Betty à Nancy, puis un peu plus loin Alain, Françoise, Roland et Fred 2. Tandis que Michel, Nath, Jacqueline, Isabelle, Laurence, Hervé, Christine, Claudine, Jean-Michel, Marie-Carmen, Patricia et Didier partaient de leur côté.

En route, quelques SMS pour connaitre l’avancée de chacun mais surtout concernant les inquiétudes côté météo. Nous avons rencontré de bonnes trombes d’eau sur notre parcours mais Magalie avait consulté la météo d’OBERHARMERSBACH qui n’indiquait pas de pluie dans la journée.

Ce fut effectivement le cas, bien que certains avaient campé les capes de pluie au démarrage, nous avons pu vite les ôter pour profiter d’un temps plutôt clément compte tenu de la météo catastrophique de la semaine passée.

Personne n’eut froid. Le parcours démarrait par une belle montée afin de pouvoir profiter d’une magnifique vue sur la vallée. La région du Brandenkopf au cœur du parc naturel de la Forêt Noire propose de magnifiques parcours de randonnées, grâce à un maillage d’environ 200 km de chemins balisés bien entretenus. Nous avons ainsi pu manger le samedi midi dans une superbe cabane, qui ne pourrait exister en France car elle serait largement taguée et détériorée !!! Grand luxe donc, une cabane nickel avec des bancs, des fenêtres et une porte, un côté fermé en cas de mauvais temps, un côté ouvert pour les jours ensoleillés. Le circuit que nous avions choisi, faisait 13 km et 500 m de dénivelé. Quelques efforts furent nécessaires mais le bonheur de découvrir un splendide paysage récompensa largement les efforts de chacun. Jean-Michel avait comme toujours, bien peaufiné les tracés. Magalie, Valère, Marie et Jean-Mi avaient reconnu les parcours en avril pour s’assurer que tout était OK.

La deuxième partie du parcours nous permit d’amorcer la descente, en douceur parfois, un peu plus raide à d’autres moments. Les genoux et les cuisses ont bien été mis à contribution. Sur le retour, nous avons rencontré des étudiants qui fêtaient la fin de leurs études, tous déguisés et faisant le tour des « tavernes » du secteur, nous avons aussi découvert un beau petit kiosque avec une superbe vue sur Oberharmersbach, et les hommes ont peu également s’arrêter pour admirer la mécanique d’une belle collection de jeeps.

P1030536P1030576P1030589

A 16h, une fois de retour sur la petite place de l’église du village, nous étions attendus à l’hôtel Baeren pour la dégustation du célèbre gâteau : Forêt Noire. Raymond, que nous avions rencontré lors de la reconnaissance en avril, nous attendait, devant la « Stube ». Grand merci à lui de nous avoir accueilli et de nous avoir aidé dans le suivi de l’organisation de notre séjour sur place (Raymond parle très bien français et a pu nous aider à échanger avec les personnes sur place). Oui, Magalie se débrouille en allemand mais n’est pas complétement bilingue. Alors, un petit coup de pouce, c’est bien sympa et surtout pratique pour des grands échanges.

Donc, à la « Stube », le café et la dégustation de la Forêt Noire nous attendait. Bien entendu, ce fut aussi pour certains l’occasion de gouter les bonnes bières allemandes.

Magalie procéda ensuite à la distribution des clés des chambres. 17h30, chacun rejoignait sa chambre pour une bonne douche bien méritée. Nous étions hébergés à la « Gästhaus des Hotel Bären ». Frau Huber avait expliqué, quelques jours auparavant à la présidente, que cette dépendance de l’hôtel se situait à env. 150 m de la bâtisse principale. Chacun découvrit sa chambre. Jocelyne et Pascal, fin ravis de profiter d’une terrasse avec balcon. Réclamation de Laurence et Hervé qui cette fois, n’avait pas la plus grande chambre (LOL). Oui, que voulez-vous, être membre du CA ne paie pas toujours ! MDR.

Notre Betty dut faire preuve de ses qualités de polyglotte. Un peu d’allemand, un peu d’anglais et enfin du français pour expliquer qu’un vilain courant d’air l’avait « enfermée » en dehors de sa chambre. C’est balo. Et oui, c’est ça de discuter avec Maga dans les couloirs. :-) Bref, une fois, le double des clés récupéré, elle put également profiter d’une bonne douche. Chouette !

19h00, nous étions attendus dans le bâtiment principal de l’hôtel pour le repas. Une surprise attendait les gogos, une soirée folklorique. Trompette, grosse caisse et clairon, nous avons eu droit à la fanfare et à une animation en allemand. On n’a pas tout compris, mais nous avons bien ri et nous sommes prêtés au jeu proposé avec l’ensemble des personnes dormant à l’hôtel (une bonne centaine de personnes).

22h30, les gogos rejoignaient leur chambre, vannés mais heureux de leur journée.

IMG_4526IMG_4542IMG_4552

Dimanche : 7h30 RV pour le petit dej. Certains s’en sont payés à cœur joie avec la charcut le matin. Jules adore les petits dejs allemands, Valou aussi mais je crois qu’ils ne sont pas les seuls. Magalie échangea avec la serveuse pour les sandwiches du midi. Tout était OK et les gogos ont pu récupérer leur petit sachet et ont fait leurs 2 sandwiches.

8h20 : récupération des clés. 8h30 échange avec la réceptionniste de l’hôtel pour faire accompagner notre petit groupe de randonneurs, ne faisant pas tout le parcours, à Mühlstein.

9h00, nous étions à UNTERHARMERSBACH. 9h10 : coup de sifflet pour le départ. Il fait bon, la montée du départ aura raison de nos pulls que nous rangeons dans nos sacs. Ca grimpe sec pour ce parcours qui emprunte pour grande partie le « HAHN UND HENNE RUNDE ». Ce circuit permet d’admirer un superbe panorama mais également de découvrir de jolis décors au motif COQ et POULE qui a fait la renommée de la manufacture ZELLER KERAMIK à Zell am Harmersbach. 12 km mais 520 m de dénivelé cette fois : Nous absorbons les 520 m de dénivelé d’une traite sur 6 km de distance. On en bave parfois mais en haut d’une belle montée bien raide, une surprise : une cabane offrant une belle vue sur la vallée et proposant aussi des boissons et des sandwiches. Il est trop tôt pour les sandwiches mais pas pour les boissons. Une bonne bière pour certains, un coca pour d’autres et nous avons pu reprendre notre chemin afin de récupérer à Mühlstein les gogos n’ayant pas fait la première partie du parcours.

IMG_4560IMG_4571P1030653

Nous mangeons tranquillement au soleil avant d’entrer dans la forêt. Nous reprenons notre parcours quand nous entendons un coup de tonnerre. Tout d’un coup, la pluie tombe. Belle averse orageuse. Nous avons espéré qu’elle ne dure que 5 mn mais nous nous sommes pris une belle pluie pendant une heure. De quoi sortir nos capes et faire un petit défilé pour élire la plus belle cape des gogos. Spéciales félicitations pour les belles capes colorées de certains, et surtout de certaines ! :-) La cape jaune de Roro n’aura pas survécu à l’Allemagne mais elle lui aura permis d’éviter d’être trempé et d’obtenir la médaille de la plus belle cape colorée version masculine. Pour les filles, la décision n’est pas tranchée entre Isa, Laurence et Nathalie. On va peut-être opter pour Isa pour la version à motifs la plus colorée (médaille d'or), Laurence médaille d'argent et Nath médaille de bronze, mais Patricia et Jacqueline n'ont également pas démérité avec de belles capes rouges. :-)

P1030681

Vaille que vaille, la pluie n’arrête pas le pèlerin. Elle ne l’a même pas freiné quand il a fallu s’arrêter au point surprise n°4 : une petite dégustation de schnaps. Point ravitaillement, en plein milieu de nul part, où nous attendaient des petits verres à goutte et des bouteilles pour déguster la liqueur ou l’eau de vie locale : un verre contre une pièce d’un euro.

Ca aussi, nous ne trouverons jamais en France, les bouteilles seraient piquées depuis longtemps et la caisse volée. Quant aux verres, les gens se barraient avec dans le meilleur des cas, les casseraient dans le pire des cas.

Bon, quand est ce qu’on déménage en Allemagne ? :-)

P1030698P1030701

14H40, le soleil fit son retour. Nous rejoignions les voitures, trempés mais avec le sourire. Petite pause au préalable pour ôter les capes de pluie et les faire sécher 5 mn à l’air de jeux. 15h00, nous quittions UNTERHARMERSBACH en direction de ZELL pour la visite de la manufacture.

Mireille Furtwengler, notre guide, nous y attendait pour une visite commentée en français. Visite d’une heure très instructive où nous avons pu prendre la mesure du travail réalisé, essentiellement encore à la main, pour la production de leur vaisselle en céramique.

Nous admirons le résultat et faisons un petit tour dans la boutique, de quoi rapporter un petit souvenir du fameux motif COQ et POULE et surtout de notre superbe week-end en Forêt Noire.

IMG_4592IMG_4593IMG_4595

17h00, nous reprenions la route vers la France et sommes arrivés dans nos contrées respectives vers 19h30, déçus de devoir déjà nous quitter mais heureux des moments partagés.

Bernadette serait bien restée plus longtemps, elle n’est pas la seule. Dommage, nombre d’entre nous, reprennent le boulot le lendemain. Nous reviendrons avec plaisir en Forêt Noire où nous avons été parfaitement accueillis.